Je sais que cette phrase est provocatrice et pourtant...

Beaucoup de gens cherchent un traitement ou un médicament miracle pour lutter contre leur alcoolisme ou celui d'un proche. D'autres se tourneront vers l'acuponcture, l'homéopathie, la sophrologie ou autres trucs du genre.
Mais finalement la solution est d'une facilité enfantine pour que le malade alcoolique aille mieux: une fois le sevrage physique effectué sous contrôle médical, ce qui ne dure pas plus de 2 semaines en moyenne, il suffit simplement de ne pas boire une seule goutte d'alcool.

L'alcool n'est pas un aliment vital dans la vie d'un Homme, bien au contraire. Je pense ne pas me tromper en disant qu'une personne peut passer toute sa vie sans boire une seule goutte d'alcool, ce n'est pas essentiel.

Bref, je suis bien placé pour savoir que oui la solution est simple mais combien difficile à appliquer.

Il ne faut pas chercher le remède miracle mais juste sa solution adaptée pour vivre sans cette envie d'alcool. Apprendre à se connaître, apprendre à éviter les pièges de la société et surtout ne pas vouloir être plus malin que les millions de personnes qui sont passés par là et se dire: "moi c'est pas pareil, je peux gérer".
Il faut accepter sa maladie, ne pas vouloir aller trop vite et surtout ne pas vouloir regarder trop loin. Je n'était plus capable de passer plus de 12 heures sans boire, je ne m'imaginais certainement pas vivre sans alcool et pourtant aujourd'hui ça fait 2771 jours que je n'ai pas bu une seule goutte d'alcool.

Chaque jour, je me prescris ma propre ordonnance: ne pas boire une seule goutte d'alcool, c'est le seul et unique traitement possible face à l'alcoolisme.